Black Stars International : site officiel du club de foot de Montreuil - footeo

D'anciennes gloires du football ont échangé avec des détenus

6 août 2015 - 21:52

 

D'anciennes gloires du football ont échangé avec des détenus

Accompagnés de l'encadrement de l'équipe des Black Star et de membres de l'Amicale des anciens footballeurs des Abymes, Peggy Arphexad, Mar tin Djétou, Ahma Mao Ali et David Régis ont répondu aux questions et conseillé les prisonniers. (F.B.)

Quatre anciens joueurs professionnels Peggy Arphexad, Martin Djétou, Ahma Mao Ali et David Régis ont passé plus d'une heure au centre pénitentiaire de Fonds-Sarrail.

Pendant plus d'une heure, quatre anciens joueurs professionnels ont discuté à bâtons rompus avec une vingtaine de détenus du centre pénitentiaire de Fonds-Sarrail. Accompagnés de l'encadrement de l'équipe des Black Stars, dont le manager Albert Couriol, et de membres de l'Amicale des anciens footballeurs des Abymes (lire ci-contre) à l'origine de leur venue, Peggy Arphexad, Martin Djétou, Ahma Mao Ali et David Régis ont répondu aux questions et conseillé les prisonniers. Intimidés au départ, ils ont été mis en confiance par l'ancien arbitre international Bruno Derrien, également du voyage, qui a pris le micro pour endosser le rôle d'animateur. Les questions ont porté sur la possibilité de devenir joueur professionnel (est-il trop tard ?), sur le manque d'infrastructures et d'encadrement dans les clubs en Guadeloupe, ou le cheminement pour devenir arbitre. Les quatre anciens joueurs professionnels ont répondu sans ambiguïté. Ahma Mao Ali a indiqué au meilleur joueur de la prison, « il n'est jamais trop tard pour devenir pro mais il faut savoir ce qu'on veut et s'en donner les moyens » avant de lui conseiller d'envisager de jouer pour commencer dans un club de DH. Peggy Arphexad a parlé de son expérience : « À l'époque, j'ai quitté l'Étoile pour aller directement à Brest. Maintenant, les jeunes passent par le pôle espoirs au Creps. Même si il y a encore des manques, il y a eu des évolutions. » Quant à Bruno Derrien, il a expliqué, « j'avais les pieds carrés donc j'ai commencé l'arbitrage à 16 ans » mais dit aussi qu'on pouvait devenir arbitre même tardivement. DES DOLÉANCES EXPRIMÉES Après plusieurs questions sur la mise en place de formation d'éducateurs, Albert Couriol a proposé que le Service pénitentiaire d'insertion et de probation entre en contact avec la Ligue guadeloupéenne de football pour voir ce qu'il était possible de faire. Sur leur lancée, les détenus ont exprimé certaines doléances, notamment sur la durée de leur activité sportive. Ils estiment qu'une heure par semaine, c'est peu. Une observation approuvée par les membres des Black Stars. « On peut comprendre leur frustration, ils sont jeunes et ont besoin de se dépenser. Une heure, c'est très peu » , a fait remarquer Albert Couriol. Toutes ces demandes ont été scrupuleusement notées par Élizabeth Rilcy, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation. Après ce partage, les participants se retrouveront avec les moniteurs de sport et les conseillers pénitentiaires de probation pour une séance de debriefing. L'opportunité pour eux de restituer leurs impressions, leurs émotions. ILS ONT DIT Peggy Arphexad, ancien joueur de l'Étoile de Morne-à-l'Eau : « Leur donner un peu d'espoir » (F.B.)

« Nous avons fait la demande de rencontrer des détenus. Si nous pouvons leur donner un peu d'espoir, les mettre sur la bonne voie, changer un moment leur quotidien, c'est important d'être là. On voit qu'ils ont envie de s'insérer par le sport dans la société. Je pense que c'est une des voies pour ces jeunes parce qu'il n'y a pas que le foot mais tous les sports. » Élizabeth Rilcy, directrice pénitentiaire d'inser tion et de probation : « Le souhait de devenir quelqu'un » (F.B.)

« Cette opération s'inscrit dans le cadre des activités socio-éducatives, sportives et culturelles qui sont mises en place. Elle permet aux personnes détenues de rencontrer des gens qui viennent de l'extérieur. Là ce sont des sportifs aguerris, reconnus par leurs exploits. Quel que part, ça leur permet d'avoir des repères. Ça permet aussi de calmer cette violence qui existe, qui est sous jacente. Par leurs observations et leurs interrogations, vous voyez qu'ils souhaitent redevenir ou devenir quelqu'un. Nous tentons de mettre des activités mais nous restons une prison et nous ne pouvons pas contenter toute la population carcérale. » La délégation présente Les Black Stars : André Lansade (masseur du PSG, 1982-2002), Ahma Mao Ali (joueur à Nancy, Metz, Troyes, Besançon, ancien international camerounais), Albert Couriol (manager des Black Stars), Bruno Derrien (ancien arbitre international), Martin Djétou (Créteil, Strasbourg, Monaco, Parme/Italie, Fulham et Bolton/Angleterre, Istres, 6 sélections avec l'équipe de France), David Régis (Valenciennes, Strasbourg, Lens, Karlsruhe/Allemagne, Metz, Cagliari/Italie, Troyes, Martinique mais 27 sélections avec l'équipe des États-Unis, participation à deux Coupes du monde en 1998 et 2002), Bruno Vrignaud (photographe) et Peggy Arphexad (a joué jusqu'en cadet à l'Étoile, Brest, Lens, Lille, Leicester, Liverpool, Coventry, Nottingham/Angleterre, OM). Pour l'Amicale des anciens footballeurs des Abymes, Casimir Antonidès (trésorier), Gérard Lochard (membre) et Hubert Antonidès (membre).

Commentaires

BSI vient de remporter le trophée 10 membres environ 19 heures
christian Rabuteau est devenu membre environ 19 heures
8-1
Black Stars International / DREUX 1 mois
Black Stars International / DREUX : résumé du match 1 mois
Black Stars International / DREUX 1 mois
Black Stars International : nouveau joueur 1 mois
Black Stars International et 2 autres 1 mois
Black Stars International : nouveau joueur 1 mois
Match de Gala BSI contre DREUX : nouvelles photos 1 mois
Match de Gala BSI contre DREUX et MATCH DE GALA LES BSI CONTRE DREUX 1 mois
Match de Gala BSI contre DREUX 1 mois
MATCH DE GALA LES BSI CONTRE DREUX : nouvelles photos 1 mois
MATCH DE GALA LES BSI CONTRE DREUX 1 mois
Dans la presse 5 mois
Match en faveur des enfants du Benin par l association Akpadenou 5 mois

DROIT À L'IMAGE

Toute personne a droit au respect de sa vie privée selon l’article 9 du Code civil.
En France, toute personne physique a donc le droit de disposer de son image, c’est-à-dire d’autoriser ou non la diffusion des images (photo ou vidéo) sur lesquelles elle figure.
Si vous désirez que l'on enlève une photo, demandez nous en envoyant un mail à 

br.vrignaud@gmail.com

Toutes  les photos  figurant  sur notre site sont  la propriété exclusive des BLACK STARS INTERNATIONAL
En aucun cas, ces photos ne peuvent être copiées, téléchargées, stockées ou redistribuées sans l'autorisation expresse préalable de l'administrateur. Toute personne ne respectant pas ce texte, engagera sa responsabilité "civile" et "pénale